HISTORIQUE DES SANTONS

 

Traditionnellement on pourrait croire que l’origine des santons vient de Provence….

L’origine historique est tout autre. C’est Saint-François d’Assise qui a eu le premier l’initiative

de célébrer la messe de minuit devant une reconstitution de la nativité avec des personnages

et des animaux réels ; la première crèche vivante s’est déroulée en 1223 à Gréccio en Italie.
Ce ne fut guère apprécié du souverain pontife Honorius III.

Malgré la réticence des autorités ecclésiastiques, cette pratique se répandit dans toute l’Italie,

et c’est surtout dans la région Napolitaine, qu’elle a eu le plus de succès…

En effet, les napolitains célèbrent les messes de minuit avec une crèche vivante.

Mais, c’est durant un séjour à Naples que Saint-François-d’Assise eut l’idée

de fabriquer les trois figurines de la nativité avec de la farine, l’eau et du sel !

Il les appela les trois Santi Belli.

Il y ajouta  l’âne, le bœuf ainsi que les trois Rois Mages.

Le santon est donc d’origine napolitaine.

 

Ce sont les moines franciscains qui introduisirent la crèche en Provence, dès la fin du XVIII siècle. Les provençaux ont largement contribué à l’extension des crèches. Leur inspiration se fait de plus en plus sentir dans la réalisation des crèches, et c’est vers la fin du XVII siècle que leur réalisation se démarque des napolitains en adoptant la méthode de fabrication des moines franciscains.

Pendant la période troublée de la révolution française, les crèches disparaissent avec la fermeture des églises. Ce n’est qu’en 1810 qu’elles réapparaissent.

 

C’est en 1820 que Louis Lagnel réalise le premier santon façonné dans l’argile,

et en 1830 que la première foire aux santons a lieu sur La Cannebière

à Marseille, avec trois exposants.

Depuis cette époque, les santonniers ont fait preuve de beaucoup

d’imagination en intégrant, aux personnages bibliques, des personnages

de la vie commune.

 

Aujourd’hui encore, les santonniers respectent une charte de

qualité en accord avec la fabrication d’antan.

 

 

 

 

Foire aux santons à Marseille au milieu du XIXe siècle

Une des premières créches vivante

italienne à Gréccio

webmaster : Sophie Toquet  - I

llustration fond de page : acrylique Sophie Toquet 2012

 

© 2013 made by Wix.com

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic